Menu
Crash Bandicoot N. Sane Trilogy
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • Switch
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Crash Bandicoot N. Sane Trilogy, une version un peu en dessous
Switch
Crash Bandicoot N. Sane Trilogy
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste polishingstone.org
03 juillet 2018 à 18:09:14
15/20

Lecteurs polishingstone.org
L'avis des lecteurs (18)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.6/20
Tous les prix
Prix Support
29.10€ PS4
30.99€ ONE
31.71€ PS4
32.99€ ONE
39.99€ PC
39.99€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

À l'été 2017, Activision et Vicarious Visions avaient eu la très bonne idée de nous offrir Crash Bandicoot N. Sane Trilogy, une compilation des trois premiers jeux du bandicoot. Cette année, la trilogie revient sur Xbox One, PC et Switch. Si les deux premières versions sont relativement similaires à celle que l'on connait déjà, le portage sur la petite console de Nintendo a manifestement été moins aisé.

Une version Switch un peu en dessous

Crash Bandicoot N. Sane Trilogy était plutôt joli en 2017, grâce bien entendu à la direction artistique bien connue de la série, mais aussi à une belle gestion des couleurs et des lumières. Rien d'insurmontable pour la petite console de Nintendo, pensait-on. On s'est peut-être un peu emporté. Si l'on retrouve bien tout le contenu du jeu initial, la N. Sane Trilogy déçoit un tant soit peu sur Switch. En mode portable, le jeu passe bien évidemment en 720p, mais une fois connectée à son dock, on ne note aucun changement notable, probablement une résolution une peu bâtarde, avoisinant les 900p. Dans tous les cas, le jeu reste bloqué à 30 images par seconde, comme sur... PS4 Pro et Xbox One X, ironiquement.

Crash Bandicoot N. Sane Trilogy, une version un peu en dessousCrash Bandicoot N. Sane Trilogy, une version un peu en dessousCrash Bandicoot N. Sane Trilogy, une version un peu en dessous

Le résultat c'est qu'à l'écran, sur l'écran de la console ou sur un téléviseur, le jeu manque sensiblement de netteté ; les décors en fond et même le chemin que doit suivre Crash manquent de précision. Certains effets ont été retirés sur jeu, notamment ceux qui permettaient au Bandicoot d'arborer une belle fourrure ; comptez simplement sur un peu de normal mapping pour donner l'impression de relief ici et là. Efficace, mais un peu grossier en 2018. Le plus gênant reste la disparition de certaines lumières et surtout le rendu jaunâtre de la plupart des niveaux du jeu, ce qui donne l'impression que l'action se déroule constamment à la fin d'un chaud après-midi d'été. Cela dénature un peu le jeu de couleurs de certains univers, notamment dans Crash Bandicoot 3 : Warped.

Extrait : un peu de gameplay de Crash Bandicoot 3 sur Switch


Les vieux pots, la meilleure confiture ?


Crash Bandicoot N. Sane Trilogy, une version un peu en dessous
Certains niveaux peuvent être assez difficiles, et demandent beaucoup de précision sur les sauts.

Ce petit raté sur la phase de jet-ski ne doit pas vous inquiéter : le reste de la trilogie a lui extrêmement bien vieilli. Si dans l'ensemble, les phases en véhicule ne sont pas les plus excitantes, les phases de plates-formes pures et dures n'ont pas pris une ride. La disposition des pièges, le timing, l'utilisation de l'espace dans le level-design, tout est maîtrisé, pour donner naissance à un jeu de plate-forme très accessible mais vite exigeant. C'est d'autant plus vrai que les sauts sont légèrement différents, et il faudra les accompagner plus longuement qu'autrefois, en maintenant la touche dédiée enfoncée. Une fois cette petite nouveauté intégrée, on progresse rapidement dans les niveaux, se jouant de la mort qui attend à chaque saut, à chaque crevasse, à chaque ennemi.

Crash Bandicoot N. Sane Trilogy, une version un peu en dessous
Il est gonflé, ce bandicoot. *rires enregistrés*

Crash Bandicoot avait cela de réussi qu'il parvenait à rendre la mort ludique. Comme dans le jeu original, chacun de vos échecs sera ponctué par une petite animation rigolote, toutes reprises des jeux originaux. On s'amuse à voir Crash découpé, brûlé, écrasé... Avec toujours cet esprit Tex Avery très marqué. Crash Bandicoot a toujours été un cartoon, et cela n'a pas changé ! Le jeu exigeait beaucoup du joueur, mais avec des checkpoints bien placés et des ennemis au comportement très différents d'un niveau à un autre, la progression mêle défi et plaisir de la découverte, pour former un cocktail détonnant, auquel on devient vite accro. Finalement, une seule chose agace : les sauts qui parfois manquent de précision, comme si la manette ne répondait pas bien. Une minuscule latence qui dans certains cas pourra vous être fatale. Et forcément, cela agace un peu.

Seul, on cherchera bien entendu à avancer le plus loin possible et à terminer le jeu. Les joueurs les plus hardcore chercheront à faire les meilleurs temps, à briser toutes les caisses, trouver tous les secrets : ils n'ont pas été oublié. Avec des amis, on se fera passer la manette, en cherchant à aller le plus loin possible. Crash Bandicoot n'a pas vieilli : le concept est trop efficace, trop maîtrisé pour cela.

Crash Bandicoot N. Sane Trilogy, une version un peu en dessousCrash Bandicoot N. Sane Trilogy, une version un peu en dessousCrash Bandicoot N. Sane Trilogy, une version un peu en dessous

El famoso nostalgie

Crash Bandicoot N. Sane Trilogy, une version un peu en dessous
Difficile de ne pas ressentir de nostalgie en revoyant cette île.

Bien entendu, la N.Sane Trilogy a un avantage certain, dont il sait tirer partie : c'est le facteur nostalgie. Très clairement, le jeu devrait convenir à tous ceux qui l'avaient découvert à sa sortie, ou peu après. Nous avons parlé des graphismes, mais on pourrait également parler des heures de la musique, entièrement réorchestrée pour l'occasion. Que ce soit le thème principal de la série ou la bande-son du jeu, avec ses percussions ou ses sonorités tribales, le jeu exerce rapidement un charme magique sur quiconque a connu ces jeux il y a 20 ans. Les gemmes, les pommes, les caisses de TNT ou de Nitro à éviter, on retrouve tous ces éléments avec un vrai plaisir, un plaisir qui échappera sans doute à ceux qui, à l'époque, étaient trop jeunes ou encore de vagues projets pour leurs parents. Même chose en ce qui concerne les méchants du jeu : ceux qui avaient adoré la série et/ou Crash Team Racing seront forcément envahis par la nostalgie en affrontant Tiny, Pinstripe, Papu Papu, Dingodile et autres Dr. N.Gine et Ripper Roo. Des personnages que l'on avait un peu oublié, pour certains, et que l'on redécouvre avec plaisir.

Crash Bandicoot N. Sane Trilogy, une version un peu en dessous
Obligé de revenir au menu principal pour changer de jeux.

Ce facteur nostalgie n'est pas à sous-estimer puisque si Crash Bandicoot N.Sane Trilogy porte en son sein trois excellents jeux de plates-formes, le genre a largement évolué depuis, et il est possible que certains joueurs ne soient pas sensibles à la formule. Vicarious Visions a pris le parti de ne toucher à rien, n'ajoutant comme nouveauté que la possibilité de jouer avec Coco dans les deux premiers épisodes. Un parti pris qui plaira à certains, là où d'autres préféreraient peut-être un peu plus de nouveautés. Pour notre part, il n'y a finalement qu'une seule chose que l'on reproche à la collection : passer d'un épisode à l'autre n'est pas aisé. En l'état, le joueur est obligé de quitter son niveau, de revenir au hub du jeu concerné, puis de revenir au menu principal. Et donc d'endurer à chaque fois plusieurs temps de chargement. En termes d'ergonomie, on repassera. Rien de dramatique bien entendu, mais l'ensemble aurait mérité plus de souplesse...

Les notes
+Points positifs
  • Le feeling oldschool
  • Toujours aussi exigeant
  • Trois jeux en un
  • Une sacrée madeleine de Proust
-Points négatifs
  • Le rendu jaunâtre sur la plupart des niveaux du jeu, absent des autres versions
  • Une légère latence sur certains sauts
  • Passer d'un jeu à l'autre devrait être plus simple
  • La taille de certains textes n'a pas été adaptée à l'écran de la Switch.

La nostalgie y est sans doute pour quelque chose, mais très objectivement il est difficile de ne pas reconnaître que ces trois Crash Bandicoot sont d'excellents jeux de plates-formes. Certes, 20 ans plus tard, ils se montrent moins imaginatifs, moins surprenants, et la formule peut même paraître datée par moments. Mais cette science du timing et du level-design, et le rythme qu'ils imposent au joueur, n'ont pas disparu. Avec ses graphismes remis au goût du jour, sa musique et son humour, Crash Bandicoot N.Sane Trilogy sent bon les vacances. Les nouveaux joueurs resteront peut-être sur leur faim, mais les fans de la série redécouvriront avec plaisir trois jeux qu'ils ont adoré pour de bonnes raisons. Ce genre de plaisir intemporel, c'est la marque des grands jeux, et ils sont bien peu à pouvoir se vanter d'une telle qualité. Dommage toutefois que cette version Switch n'ait pas été aussi soignée que les autres.

Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste polishingstone.org
03 juillet 2018 à 18:09:14
15/20
Lecteurs polishingstone.org
L'avis des lecteurs (18)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.6/20
Mis à jour le 04/07/2018
Nintendo Switch Action Aventure Plate-Forme Activision Vicarious Visions
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : F1 2018 : plus beau, plus riche ?
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Darksiders 3 - Un retour efficace pour la licence
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Scorn : Lorsque le malsain rencontre le sublime
    PC
Derniers aperçus
polishingstone.org
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Fallout 76
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Assassin's Creed Odyssey
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live